Trucs et Astuces

Bien réussir sa confiture : conseils et astuces pour ne jamais la rater

Prendre le temps de faire sa confiture maison c’est s’assurer des petits-déjeuners exquis. Tu te dis que tu n’as pas le temps et que tu trouves ça bien compliqué à faire ? Je te rassure tout de suite, il n’en est rien de tout ça. Je vais t’apprendre dans cet article à faire de super bonnes confitures tout en gagnant du temps avec mes astuces. C’est parti !

Ingrédients et quantités

Alors là, rien de plus simple : il ne te faut que du sucre blanc (cristallisé ou semoule) et des fruits 😉

Depuis longtemps, nous croyons que pour faire une confiture il faut appliquer systématiquement le méthode du « tant pour tant » (autant de quantité de sucre que de fruits). Oui et non. Si tu veux faire une confiture avec un fruit déjà bien sucré à la base et peu acide, 650g de sucre suffisent pour 1 kg de fruits (je pense à la cerise par exemple). Mais, si tu veux faire une confiture de framboises alors là n’hésite pas à appliquer le « tant pour tant » : 1kg de sucre pour 1kg de fruits !

Attention : Ne cherche absolument pas à trop désucrer ta recette. En dessous de 650g de sucre pour 1kg de fruits, la gélification, le goût et la conservation sont compromis.

La pectine

Comprendre le rôle de la pectine

Déjà la pectine, qu’est-ce que c’est ? C’est une substance gélifiante que l’on trouve naturellement dans la peau des fruits et le coeur de leurs pépins. Tu comprends donc à l’instant que la consistance de notre confiture va reposer uniquement sur elle 😊

Idées reçues sur la pectine

« Plus vos fruits sont mûrs, plus vous aurez une bonne confiture » Faux. Plus tes fruits seront mûrs, plus ils vont se délier à la cuisson et plus la pectine va s’échapper. Ce n’est donc pas super car tu risques de te retrouver avec une confiture bien liquide. En revanche, je te conseille de garder ses fruits bien mûrs pour en faire de délicieuses compotes !

Même problème si tes fruits sont loin d’être mûrs : le manque de pectine dans leur peau ne t’aidera pas à gélifier ta confiture naturellement.

Petite astuce : En terme de gélifiant naturel, il est possible de demander un petit coup de main au citron. En effet, en plus d’aider la pectine des son rôle, le citron souligne le goût et les couleurs des autres fruits. Il améliorera aussi la conservation de ta confiture.
Pour 1 kg de fruits, le jus d’un petit citron suffit en début de cuisson.

Oser le mélange

Bien sûr, selon la variété des fruits, la quantité de pectine varie.
Je vais t’éclairer ici :

Les fruits à haute teneur en pectine
Agrumes, pomme, coing, groseille, cassis, goyave 

A moyenne teneur en pectine
Abricot, framboise, mûre, myrtille, prune, quetsche, mirabelle, reine-claude, raisin, tomate verte.

Et faible teneur en pectine
Fraise, cerise, pêche, nectarine, brugnon, poire, rhubarbe, ananas, mangue

Ceci nous amène donc à l’astuce suivante : marier les faibles et les fort pour obtenir la meilleure consistance possible. Bien entendu, sans en altérer le goût. Si tu veux une confiture de fraise, il faut qu’elle ait le goût de la fraise et non pas le goût du cassis.

Mais comme nous sommes malins… On sait par exemple que la pomme n’a pas un goût super prononcé ; la pomme est riche en pectine. Elle pourrait donc nous aider à gélifier notre confiture de fraise. Mais comment réussir à bien doser ?

Voici la recette d’une potion magique (trouvée par Christine Ferber) :

1 kg de pommes coupées cuites dans 1,5 litres d’eau frémissante pendant 30 min (le départ de la cuisson se fait à froid et il est indispensable de filtrer le jus après cuisson). Voilà donc un remède bourré de pectine. Ajoute-le ensuite a raison de 15 cl pour 800g de fruits (présents dans liste faible teneur en pectine bien entendu. Si tu fais ça avec de l’orange, ta confiture pourra servir à boucher les trous dans un mur de pierres 😜)

La cuisson

Ce sont dans les meilleures marmites que l’on fait les meilleures confitures (pour rester dans le champ lexical de la magie 🤣). Et qu’est-ce qu’une bonne marmite ? La bassine en cuivre est le meilleur allié pour une bonne cuisson. Mais, je dois vous avouer que je n’aime pas trop la cuisson au cuivre ; cette matière est assez controversée dans le domaine de la santé. Je préfère donc utiliser une cocote en fonte. La répartition de la chaleur y est tout aussi uniforme.

Astuce : ne cuis jamais plus de 4kg de fruits en une fois pour un résultat optimal de cuisson.

Lors de la cuisson, préfère commencer à feu vif tout en mélangeant sans arrêt. Ta confiture ne dois pas accrocher dans le fond de ta casserole. Si c’est le cas, baisse un peu le feu.

Il n’y a pas de temps de cuisson bien défini ; cela dépendra de tes fruits, de ta dose de sucre.. etc.

Tu sauras jaugé à l’oeil nu la bonne cuisson de ta confiture. Lorsque tes fruits seront cuits et qu’avec le sucre et le jus de citron ils atteignent le point de gélification, c’est dans la poche.
Aide toi éventuellement d’un thermomètre à sucre : le point de gélification se fait à 104-105°C.

Le test de l’assiette

Tu peux aussi tester ta cuisson de la manière suivante : une confiture ne se gélifiera pas à 100%  tout de suite. Ce n’est que lorsqu’elle refroidie qu’elle prend tout son potentiel gélifiant. Donc, pour vérifier si on est pas mal en cours de cuisson, prends une assiette bien froide et pose un peut de confiture dessus. Mets l’assiette en position verticale et regarde si elle coule. Non ? Alors c’est bon, arrête la cuisson et mets vite en pot.

La mise en pot

Avant de mettre ta confiture en pot, tu dois IMPERATIVEMENT les stériliser si tu ne veux pas qu’ils deviennent des lieux de cultures à bactéries qui se nicheraient sans aucun scrupule dans ta confiture. Pour ça, ébouillante-les dans une grosse casserole pendant une dizaine de minutes puis fais-les sécher sur un linge propre.

Remplis tes pots à ras bord avec ta confiture encore très chaude. Visse et retourne-les immédiatement. Laisse-les ainsi un petit quart d’heure, le temps qu’ils refroidissent ; cela va permettre de faire un vide d’air. C’est d’ailleurs grâce à cette étape que, lorsque tu ouvriras ton pot, tu entendras le petit « clac ».

Tu vois, ce n’est finalement pas compliqué de faire sa confiture ! Il faut juste connaître tout ça pour devenir efficace et réussir du premier coup. Je n’ai plus qu’a te souhaiter de supers petits-déjeuners ☺️ 

Dis-moi en commentaire si toutes ces astuces ont fonctionné chez toi 😃
Si cet article te plaît, partage-le sur les réseaux sociaux pour permettre à d’autres personnes de réussir leur confiture maison. 
Suis-moi également sur FacebookInstagram et YouTube pour plus de contenu.
A bientôt pour d’autres trucs et astuces en pâtisserie sur ce blog !

Note
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ton avis ?

Reçois gratuitement mon guide pour devenir un véritable chef pâtissier à la maison en 5 étapes !